[Projet] AB Refugiés

Le SeTIS Wallon participe au projet européen, AB Refugiés. Ce projet s’étendra sur les trois versants de l’espace transfrontalier franco-belge.

 

 

 

Objectif

L’objectif général d’AB Réfugiés est de proposer une intégration réussie des migrants par le renforcement de l’accompagnement sanitaire et social, permettant :

  • Une augmentation qualitative des dispositifs existants
  • Des accompagnements supplémentaires
  • De l’innovation et des expérimentations généralisables

 

Public cible d’AB Réufugiés

Les primo-arrivants dans une acceptation large, plus exactement :

  • Les réfugiés statutaires
  • Les demandeurs d’asile, selon certaines conditions
  • Les mineurs isolés non accompagnés
  • Les professionnels et bénévoles de l’accompagnement sanitaire et social

 

Plan d’action

Le projet, AB Réfugiés – Social, s’organise autour de trois modules (au-delà des modules portant sur la coordination et la communication du projet, plusieurs modules opérationnels répondront aux objectifs précités) :

  • Le premier module portera sur des « réseaux franco-belges de l’accompagnement » qui chercheront à monter en gamme leurs services par l’animation et la professionnalisation des acteurs les acteurs de l’accompagnement professionnels et bénévoles de l’accompagnement sanitaire et social (dont les interprètes). Pour être plus efficace ensemble et améliorer les pratiques, le réseau travaillera notamment à partager ses expériences et réflexions afin de favoriser l’intégration des réfugiés les plus en difficulté, notamment ceux considérés comme « invisibles » car ils ne fréquentent pas les dispositifs qui leur sont proposés.
  • Le deuxième module propose des « dispositifs mobiles et transfrontaliers d’accompagnement » composés de deux équipes pluridisciplinaires (interprètes, psychologues, personnels paramédicaux spécialisés dans la gestion des traumatismes et médiateurs interculturels) dans les versants français et wallon. Le versant flamand met à disposition, pour l’ensemble des territoires du projet le dispositif « mindspring » qui propose des formations et des outils permettant d’accompagner les réfugiés confrontés à des difficultés dans leur parcours d’intégration.
  • Le troisième module « expérimentations transfrontalières » consiste au développement d’une expérimentation dans chacun des versants qui sera, après évaluation, transférée dans les autres versants. Les thèmes arrêtés par les partenaires sont des ambassadeurs de l’intégration, des actions collectives innovantes pour les réfugiés, et une stimulation citoyenne et linguistique dans une atmosphère informelle.

Pour chaque module, les partenaires développeront de la communication, des livrables et des supports numériques adaptés. Ces différentes actions n’existent pas dans les versants et répondent à des besoins insatisfaits.

Activité(s)

  • le déploiement de l’équipe mobile IntegraPsy

 

IntegraPsy est un nouveau dispositif d’accompagnement sanitaire et social qui consiste en deux équipes mobiles : l’une déployée dans le versant français (région Hauts-de-France) par La Vie Active, l’autre dans le versant wallon par le Centre de Référence en Santé Mentale (CRéSAM). Ces deux équipes travaillent ensemble sur le développement d’une méthode commune pour répondre rapidement aux situations de souffrance psychosociale (mal-être, angoisses, dépression, assuétudes, stress post-traumatique, etc.) en intervenant au plus près des primo-arrivants, y compris des mineurs non-accompagnés. Ces personnes sont hébergées dans des centres d’accueil, des logements diffus, etc. et les organismes qui les accueille peuvent donc faire appel à IntegraPsy qui assure une permanence psychosociale, une écoute et un suivi individuel ; des groupes de parole ; et définit des besoins d’aide psychologique et les possibilités d’orientation vers d’autres ressources spécialisées.

Selon les régions, IntegraPsy s’appuie sur des psychologues, des thérapeutes, des travailleurs sociaux, des « Ambassadeurs de l’Intégration », c.à.d. des personnes qui sont elles-mêmes issues d’un parcours migratoire (voir par ailleurs) ; mais nos interprètes-médiateurs et interprètes assermentés .

Pour plus de renseignements ou prendre rendez-vous avec l’équipe mobile IntegraPsy du versant français (région Hauts-de-France), téléchargez la plaquette et le flyer de contact.

  • Prestations d’interprétariat

L’interprétariat en milieu social est une activité d’utilité sociale permettant la compréhension entre les intervenants de première ligne et leurs bénéficiaires. Les interprètes en milieu social contribuent à l’égalité des chances et à l’intégration dans une société devenue interculturelle.

Dans le cadre de ce projet, nos interprètes ont traduit pour la Vie Active et CRESAM.

Tout au long du projet 330 bénéficiaires ont été rencontrés.

Les langues les plus demandées : Pacthou, Ourdou, Somali, arabe, dari et farsi.

Malgré le contexte difficile lié à la crise sanitaire du CORONA VIRUS, nous avons continué à collaborer soit par téléphone ou visioconférence.

Financement

AB Réfugiés – Social est cofinancé par le Fonds européen de développement régional ( FEDER)  et s’inscrit dans le programme Interreg France-Wallonie-Vlaanderen.

 

Durée du projet

La durée de ce projet est de 39 mois (du 1er avril 2018 au 1er juillet 2022).

 

Partenaires

 

logo pref

Le Secrétariat Général pour les Affaires Régionales (SGAR) Hauts-de-France est responsable des exécutions des missions du Préfet de région.

Le préfet de région est le garant de l’unité de la parole de l’État dans la région. Il est responsable de l’application des politiques nationales et communautaires dans la région. Il dirige les services déconcentrés régionaux de l’État et a autorité sur les préfets de département dans la conduite des politiques publiques.

Le SGAR quant à lui est chargé de l’animation régionale des politiques publiques et de la coordination interministérielle. Il garantit la mise en œuvre des actions de modernisation et de mutualisation en réseau.

 

logo pref

La direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) est votre interlocuteur unique, au niveau régional, pour toute question concernant :

  • la politique du travail et l’inspection du travail  ;
  • le contrôle du bon fonctionnement des marchés et des relations commerciales et la protection des consommateurs ;
  • le développement des filières et l’accompagnement des entreprises, les mutations économiques, la compétitivité et la sauvegarde des entreprises ;
  • la politique de l’emploi (accès et retour dans l’emploi, développement de l’emploi et des compétences, formation professionnelle) ;
  • les politiques de cohésion sociale (protection des personnes vulnérables, lutte contre les exclusions, hébergement) ;
  • les actions sociales et économiques de la politique de la ville (dans certains régions, cette mission est exercée par le secrétariat général pour les affaires régionales (SGAR) ;
  • le contrôle et l’inspection des établissements et services sociaux ;
  • la formation et la certification des professions sociales et de santé non médicales ;
  • l’insertion sociale et professionnelle

 

Depuis sa création, cet acteur central de l’économie sociale et solidaire n’a eu de cesse de se développer pour accompagner au mieux ses usagers face à leurs difficultés et dans le cadre de leur parcours de vie.

Son action militante s’étend dans tous les champs d’intervention du secteur social, médico-social et humanitaire, s’adressant aussi bien aux enfants, aux adultes, aux personnes âgées dépendantes, aux personnes atteintes d’un handicap qu’aux personnes en grande difficulté sociale.

 

Le Centre de Référence en Santé Mentale (CRéSaM asbl) soutient l’action des professionnels wallons de la santé mentale et leur intégration dans le réseau de soins en santé mentale. Le CRéSaM remplit ainsi prioritairement cinq missions : appui aux acteurs de la santé mentale, observatoire des pratiques, rédaction de recherches et de recommandations, diffusion d’informations et mise à disposition d’un service documentaire, concertation transrégionale et transectorielle entre acteurs de la santé mentale.

Le CRéSaM organise également depuis plusieurs années une concertation des six équipes psychosociales wallonnes spécialisées dans l’accompagnement des personnes étrangères et d’origine étrangère, en poursuivant comme objectif général de renforcer la cohérence des actions en santé mentale menées à leur égard.

 

L’administration provinciale de Flandre-Occidentale a depuis 2015 conçut une « Task-force réfugiés » avec pour mission d’informer, de coordonner et de co-créer. Cette Task-force a trois objectifs : établir un processus d’intégration fluide, harmoniser la demande et l’offre en ce qui concerne le marché du travail et facilité l’intégration civique des primo-arrivants.

 

L’agence régionale de santé (ARS) Hauts-de-France

 

logo pref

Directions Départementale de l’Emploi, du Travail et des Solidarités (DDETS) de l’Aisne, du Nord, de l’Oise, du Pas-de-Calais et de la Somme.

 

Service public de Wallonie – Agence de la santé, de la protection sociale, du handicap et des familles

Service public de Wallonie – Direction générale opérationnelle des affaires intérieures et de l’action sociale

Envie d'être tenu informé de l'évolution de nos projets ?

Rejoignez-nous sur Facebook